Maisons fleuries 2011

Le  9 Octobre, les méterennois qui fleurissent leurs maisons  ont été récompensés par le comité des fêtes.

La mise à l’honneur des citadins et villageois qui fleurissent leur résidence est une pratique répandue en Flandre.

A Méteren, celle-ci revêt un caractère différent.

Alors qu’il est souvent nécessaire de s’inscrire pour être récompensé, ici, le jury observe et note  toutes les habitations du village dont le fleurissement est visible de la rue.

Il en ressort environ 20 % des mieux  fleuries dont les habitants , complimentés, gagnent le droit de participer à une tombola offerte par le comité des fêtes et les serres de la Blanche à Bailleul.

De plus, la meilleure note de chaque catégorie, façades, maisons, et fermes et maisons en campagne, se voit attribuer un premier prix.

Pour l’année 2011, ceux ci ont été attribués ainsi :

  • Catégorie façades :Mr et Mme Didier Deberdt ,
  • Catégorie maisons :Mr et Mme Laurent Lemille,
  • Catégorie fermes et maisons en campagne,  Mr et Mme Michel Parent

En plus des compliments  de Mme Descamps et de Mr Giloen, respectivement maire du village et conseiller général, et les honneurs de la presse, les lauréats ont reçu un pulvérisateur de jardin , et un chèque « en bois »  à valoir aux serres de la blanche.

Après avoir écouté un poème spécialement écrit à leur intention (voir ci-dessous), les mains vertes se sont séparées, non sans  avoir  partagé  le traditionnel vers de l’amitié offert par le comité des fêtes.


***********

Poème  dédié aux Méterennois qui fleurissent leur habitation.

Printemps Fleuri

Le perce neige est arrivé
L’hiver commence à fatiguer ;
Il espère bien avoir la quille
Avec les crocus et jonquilles.

Prenant son temps, pendant ce temps,
Dame pensée s’ouvre doucement.
A quoi servirait de se presser,
Elle fleurira jusqu’à l’été .

Les muscari arrivent inquiets,
Par peur de se faire bizuter ;
Accordons leur tranquillité,
Certes ils sont bleus, mais confirmés .

Tels de multiples lampes de chevet,
Les narcisses vont tout éclairer;
Les aubretias sont installés
Le tapis mauve est  déroulé ;

Les campanules sont attardées
et elles vont  se faire rattrapper ;
Par des corbeilles d’or décidées ,
A mélanger jaune et violet.

Jouant des coudes, prenant hauteur,
Les tulipes éclatent de couleurs,
J’les préfère aux ordinateurs,
car elles plantées, elles donnent des fleurs.

Colonisant les angles morts,
Les myosotis ont poussés fort,
Ils égrènent leurs semences au vent
Pour des dizaines d’oiseaux gourmands,

Cà donne l’occasion d’apprécier,
Pinsons, mésanges et roitelets,
C’est un moment privilégié,
Pour observer les chardonn’rets

Bouturez, repiquez encore,
Soignez la faune, soignez la flore,
De cette jolie  bourgade  du Nord,
C’est vous qui plantez le décor.

M.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *